Les employés et leur famille de mieux en mieux couverts en matière de soins de santé

  • Le nombre de contrats pour des assurances soins dentaires et frais ambulatoires collectives souscrits par les entreprises auprès de DKV a augmenté de 50% au cours des 4 dernières années.
  • Une évolution positive lorsque l’on considère que le Belge dépense en moyenne encore 886 euros1, par an, pour ses soins hors hospitalisation.
  • L’après Covid 19 vient renforcer cette tendance : selon le Guide des Salaires 2022 de Robert Half, plus de 14 % des entreprises offriront pour la première fois, en 2022, une assurance frais ambulatoires à leurs employés et 8% d’entre elles une assurances soins dentaires.

Les Belges prennent de plus en plus conscience de l’importance d’être bien couverts en matière de soins de santé pour eux et leur famille. Les employeurs qui veulent attirer des talents et les garder l’ont bien compris : ils sont en effet de plus en plus nombreux à offrir une couverture soins de santé complète (hospitalisation, frais ambulatoires et dentaires) à leurs employés, constate DKV Belgique, leader du marché en matière d’assurances soins de santé. Au cours de ces 4 dernières années,  le nombre de contrats pour les assurances soins dentaires et frais ambulatoires collectives souscrits par les entreprises auprès de DKV a ainsi augmenté de 50%. Une tendance qui s’est encore renforcée avec la crise du Covid-19, comme le confirment les résultats de l’enquête menée par Robert Half dans le cadre du Guide des Salaires 2022.

Dans un contexte concurrentiel accru de guerre des talents, les entreprises doivent être à la pointe en matière de salaires et d’avantages extra-légaux. De plus en plus conscients de l’importance d’être bien couverts, les Belges attendent d’un package salarial attractif des services d’assurances qui protègent non seulement leur budget santé mais aussi celui de leur famille.

Plus d’un travailleur sur deux bénéficie déjà d’une assurance hospitalisation

Au fil des années, l’assurance hospitalisation est devenue un must pour des politiques salariales attractives et capables de susciter de l’engagement. En Belgique, 58 % des travailleurs2 bénéficient d’une assurance hospitalisation via leur employeur. Ce chiffre dépasse les 70 % dans les entreprises de plus de 200 personnes.

« On observe que de plus en plus d'entreprises de taille petite ou moyenne qui n’offraient pas jusqu’à présent cette possibilité se décident à offrir une assurance soins de santé complémentaire à leurs salariés; la taille moyenne des entreprises optant pour une assurance soins de santé collective se réduit très clairement », déclare Hervé Bourel, le Chief Commercial Officer de DKV Belgique.

Toutefois, ce type d’assurance ne couvre pas la majeure partie des frais ambulatoires3, qui sont de plus en plus élevés. De fait, le Belge dépense en moyenne 886 euros4, par an, pour ses soins hors hospitalisation. Les produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux fournis hors du milieu hospitalier représentent, eux, 577 euros par habitant.

De plus en plus de frais non remboursés

« Aujourd’hui, constate Hervé Bourel, la durée moyenne d'une admission à l’hôpital se réduit. Certaines prestations ne sont plus réalisées à l’hôpital mais plutôt dans le cabinet d'un spécialiste. Celles-ci ne sont donc pas couvertes par l'assurance hospitalisation. D’où l’intérêt croissant d‘avoir une assurance couvrant les frais ambulatoires ».

Il en va de même pour la couverture des soins dentaires, qui tout comme les frais ambulatoires, faisait il y a quelques années plus rarement partie des avantages extra-légaux proposés par les entreprises. Cette évolution vers un package salarial incluant ce type de frais est d’autant plus appréciée que,  selon le dernier baromètre DKV, les Belges s’inquiètent d’avoir besoin un jour de soins dentaires et 40 % d’entre eux craignent l’éventuel impact financier de ces soins. Et pour cause : en 2018, la moitié (50,4% pour être précis) des frais dentaires étaient à la charge du patient et donc non remboursés par la mutuelle5.

Assurances dentaires et ambulatoires : des avantages plus tangibles

Dans ce contexte, les assurances collectives frais ambulatoires et soins dentaires (qui couvrent le remboursement des soins et traitements dentaires, des traitements orthodontiques, des couronnes et implants…) sont de plus en plus plébiscitées par les employés. « Le message est reçu cinq sur cinq par les entreprises qui sont de plus en plus nombreuses à proposer une couverture élargie ou complète en matière d’assurance soins de santé  (hospitalisation + ambulatoire + dentaire) pour attirer des talents et les garder. Cela concerne déjà 30% de notre portefeuille corporate/BtoB. », relève le Chief Commercial Officer de DKV Belgique.

Cette tendance est confirmée par l’enquête menée auprès de 300 entreprises par le bureau de recrutement Robert Half dans le cadre du Guide des Salaires 2022. Selon les résultats de celle-ci, plus de 14 % des entreprises interrogées offriront pour la première fois, en 2022, une assurance frais ambulatoires à leurs employés et 8% d’entre elles une assurances soins dentaires.  

« Dans un marché du travail où la guerre des talents fait rage, les sociétés qui n’ont pas les moyens d’augmenter les salaires ont tendance à accroître la palette d’avantages extra-légaux qu’elles offrent à leurs collaborateurs. Parmi ceux-ci, depuis la crise sanitaire, l’extension de l’assurance hospitalisation à des assurances frais ambulatoires et/ou soins dentaires est très appréciée par les employés », observe Joël Poilvache, directeur chez Robert Half, le bureau de recrutement.
Alexis Descampe, le CEO de Färm Belgique, abonde dans ce sens : « Dans le secteur de la distribution, les salaires sont moins compétitifs. Or, il s’agit souvent de métiers très exigeants sur le plan physique. Il nous paraissait donc important de proposer une assurance santé collective très complète. Pour un coût acceptable pour notre PME, ça permet d’offrir un vrai gros avantage à nos collaborateurs qui ont d’ailleurs beaucoup apprécié ».
Et Hervé Bourel de conclure : « Offrir une couverture pour les frais ambulatoires et/ou dentaires rend l'avantage extralégal beaucoup plus concret et tangible. Car par rapport au plan hospitalisation bien connu, il s'agit de garanties dont la fréquence d'utilisation est en moyenne beaucoup plus élevée, ce qui explique que ces avantages sont très appréciés par les salariés ».

1 Selon le profil santé de la Belgique établi dans le cadre de l’initiative State of Health in the EU.

2 D’après les derniers chiffres du Baromètre des salaires Jobat.

3 Une assurance hospitalisation ne couvre que les frais ambulatoires directement liés à une admission à l’hôpital ou à une maladie grave.

4 Selon le profil santé de la Belgique établi dans le cadre de l’initiative State of Health in the EU.

5 Statistiques sur la santé OCDE 2020.


Thibault Bricteux Whyte Corporate Affairs
Infographie DKV Infographic-DKV-couverture_soins_sante.pdf - 621 KB
A propos de DKV

DKV Belgium S.A. a été créée en 1964, en tant que première filiale étrangère du Deutsche Krankenversicherung AG. Depuis lors, DKV s'est développée comme le spécialiste belge en assurances maladie privées et propose une gamme complète de garanties, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Elle peut ainsi compter sur la confiance de près de deux millions d'assurés. En matière d’assurances maladie individuelles, DKV occupe la position de leader en Belgique. Pour les assurances groupes, sa part de marché avoisine les 20 %. Une position que DKV parvient à maintenir grâce à sa collaboration avec plus de 6 000 intermédiaires en assurances. Au fil des années, DKV a construit une relation de confiance avec le courtage, ce qui lui permet d’identifier mieux encore les besoins du client.